Newsletters

Newsletters * Archives *

Une fois par mois, un billet doux déposé dans votre boîte aux lettres virtuelle pour donner des nouvelles, partager une réflexion, une sensation, une vision. Quelques dates par-ci par-là des spectacles à venir. Des spectacles de contes pour petits et grands en Isère ou plus loin ! Et des partages… de contes en vidéo, en livres, en podcast, dans la vraie vie. Un peu de nourriture pour le dedans, du « manger pour coeur » comme se dit le conte à la Réunion et qui a donné titre à une belle conférence de Gigi Bigot.


Retrouvez-ici toutes les archives!
Et pour ne pas en rater une miette… Abonnez-vous !

Bonne lecture !

Traitement en cours…
Bravo ! Vous faites partie du club !

Novembre 2022 – Un art de la relation
Octobre 2022 – Réenchanter le monde?
Septembre 2022 – Un endroit merveilleux là sous nos yeux?
Eté 2022 – « On a intérêt à ce que tout le monde réussisse »
Juin 2022 – Aller voir ailleurs si c’est meilleur
Mai 2022 – Le même cœur qui bat
Avril 2022 – Un certain regard
Mars 2022 – Fait est mieux que parfait
Février 2022 – Qu’as-tu fait pour ton rêve aujourd’hui?
Janvier 2022 – La vie est belle

Décembre 2021 – Avoir le choix
Novembre 2021 – Se sentir tout petit
Octobre 2021 – La vérité vraie
Septembre 2021 – Confidence pour confidence
Août 2021 – Ni pour, ni contre, bien au contraire
Juillet 2021 – Tu fais la prière?
Juin 2021 – Les choses simples sont les meilleures
Printemps 2021 – Ouvrir la fenêtre
Janvier 2021 – Surmonter les épreuves

Décembre 2020 – A cœur vaillant rien d’impossible
Novembre 2020 – Naviguer à vue tout en gardant le cap !
Octobre 2022 – Autant que faire se peut

Coulisses, Non classé

[Coulisses] Au dodo Loupiot – l’histoire derrière l’histoire

Et voilà ! Mon nouveau « bébé » a vu le jour ! Il dure 30 minutes et tient dans une valise, il parle de peur, de la nuit et d’amitié et porte le doux nom « Au dodo Loupiot ».
Il est pour les tout-petits mais pas que, parce que j’aime les doubles niveaux et faire des clins d’œil aux adultes présents dans la salle.

Affiche : Kevin Gauvin

« Au dodo Loupiot » est le troisième spectacle que je crée pour les tout-petits, j’aime dire que je raconte aux bébés car ce sont des gens formidables. A chaque passage en crèche ou structure pour la petite enfance, je suis épatée et amusée par leurs réactions, leurs émotions, leurs façons d’être au monde. Cette histoire est née grâce à plusieurs envies/besoins :

  • J’aime raconter pour tous les âges mais il est vrai que les spectacles pour les plus jeunes ont le vent en poupe et que l’on m’en demande régulièrement. L’avantage quand on raconte, c’est qu’on a pas besoin de grand chose. Oui, mais pour les petits j’aime avoir avec moi des objets visuels et sonores pour capter leurs attentions. Il me fallait donc un spectacle qui prend peu de place et dont le décor tienne en une valise pour pouvoir l’amener dans le train partout en France avec moi.
  • J’avais envie que le personnage central soit le loup : il peut encore souvent être vu comme l’animal méchant dans les histoires alors qu’un loup ça peut être aussi tout doux!
  • Visuellement, les cubes m’attiraient depuis longtemps et l’idée trottait de les utiliser sur scène. En observant le plaisir des enfants à monter les tours – puis les défaire – et à s’amuser avec les différentes faces, j’ai imaginé ceux-là.
  • J’avais plusieurs comptines fétiches qui m’ont tenu chaud cet hiver et que j’avais envie de compiler ensemble, même si elles n’ont pas grand chose à voir les unes avec les autres, à part mon amour pour elles !
Représentation du 1er octobre à la Médiathèque C.F. Ramuz à Evian-les-Bains

Il a ensuite fallu réunir une équipe de choc pour m’accompagner dans cette création car il était important que l’esthétique soit aussi exigeante que le conte : faire du beau pour les bébés, être dans le contraste, l’élégance et le graphique.

Représentation du 1er octobre à la Médiathèque C.F. Ramuz à Evian-les-Bains


Gabriel Delepierre, fondateur de La Petite Fabrique, adore « fabriquer des trucs, des machins, des bidules et même des trucmuches à bascule ». Il a imaginé avec moi ces cubes tout en proposant des pistes graphiques et techniques. Il a travaillé en collaboration avec Kevin Gauvin, illustrateur, qui aime quant à lui réaliser des dessins mignons pour les enfants. Le résultat est à la hauteur de mes espérances, les cubes s’intègrent à merveille dans l’histoire. J’ai ensuite travaillé toute la partie voix et comptines avec Aurélie Dabre, chanteuse bien connue de la scène locale : trouver son souffle, ses respirations, mêler voix parlées et chantées, tout un programme !
Il nous reste maintenant à travailler les lumières et vous faire une jolie vidéo pour vous présenter tout ça !

Représentation du 1er octobre à la Médiathèque C.F. Ramuz à Evian-les-Bains

Je souhaite longue vie à ce petit loup et j’aurai plaisir à partager son histoire et les comptines qui l’accompagnent près de chez vous en crèche, en bibliothèque, en RAM, en festival, ici ou ailleurs !
Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site et direction l’agenda pour les prochaines dates !

Coulisses

Pourquoi un conte russe?

La semaine dernière, avec l’illustratrice Charlotte Louste-Berger et le musicien Léo Sellez, nous étions en résidence à la MJC Nelson Mandela à Fontaine afin de peaufiner la création de notre dernier spectacle « Vassilissa aux yeux d’or ».

Affiche réalisée par Charlotte Louste-berger

Le mercredi nous avons donné une représentation pour les enfants de l’accueil de loisirs et s’en est suivi une rencontre pendant laquelle ils nous ont livré leurs impressions et posé leurs questions. C’était pour nous la toute première fois que nous présentions notre travail à un public et nous avons été agréablement surpris de voir à quel point les enfants ont suivi l’histoire et ont relevé quantité de détails. L’échange a été très riche et je ne résiste pas de vous partager la réponse à cette question, qui fait partie de l’histoire du spectacle.

Alors oui, pourquoi un conte russe?

Les belles histoires débutant souvent avec une rencontre, la notre de déroge pas à la règle… Tout commence lorsque Charlotte m’envoie un message (le jour de mon anniversaire sans le savoir) me proposant de nous rencontrer pour discuter de nos activités respectives, me faisant là un joli cadeau ! Nous nous étions déjà croisées par le passé et avions eu l’occasion de travailler ensemble sur un projet autour des contes de Nasreddine.
Nous nous revoyons donc, plusieurs années après, et au cours de notre échange, nous avons beaucoup parlé de ce qui nous anime, nous plait dans le conte, le spectacle vivant. Rapidement nous avons eu l’envie de croiser nos pratiques de conteuse et d’illustratrice en mêlant nos goûts communs pour la poésie, la musique et les ombres. Au fil de nos discussions nous sommes arrivées sur la piste des contes russes.
Nous étions séduites pour plusieurs raisons : Charlotte aime dessiner la forêt et la taïga fait partie intégrante du folklore russe. Nous avions ensuite chacune des affinités avec le personnage emblématique de la Baba Yaga, figure féminine aux multiples facettes. Nous aimions aussi l’univers merveilleux et les motifs de ce répertoire.

Nos recherches

Une enfant de l’accueil de loisirs nous a demandé si nous étions allées sur internet pour trouver l’histoire et Charlotte a répondu « mieux que ça! dans un livre! ». Et des livres, en effet, il a fallu en éplucher ! J’ai le même processus, à chaque fois que je pars sur une thématique ou un répertoire : je vais en bibliothèque et prend absolument tous les recueils que je trouve. Je fouille aussi dans ma bibliothèque personnelle qui devient assez foisonnante le temps passant. Et puis … je lis ! Jusqu’à trouver. Parfois, c’est long. Ce fut le cas. Je ne trouvais pas. Rien qui ne se détachait. Enfin, un soir, bien décidée à en découdre je pose l’intention de dénicher le conte. Deux histoires retiennent mon attention : la Princesse Grenouille et l’Oiseau de feu. J’écris alors un mail à Charlotte intitulé « Est-ce que tu aimes les grenouilles? ».

Sa réponse ne se fait pas trop attendre : elle m’indique qu’en page d’accueil de son site, se trouve une grenouille et qu’elle adore absolument cette histoire que lui racontait son grand-père et qui lui a valu le surnom de « princesse grenouille » quand elle était petite. Nous avions notre conte et notre histoire à nous était bel et bien commencée …

Actualité spectacle

« Topolina au bois joli » était de sortie !

Après plusieurs mois de création et de répétition avec la musicienne Myriam Roulet, nous avons pu présenter cette semaine notre spectacle conte et musique « Topolina au bois joli » à plusieurs classes et accueil de loisirs de la ville de Fontaine.

spectacle conte musique enfant isere
Affiche réalisée par Kevin Gauvin

Quelle joie de pouvoir retrouver le public dans ce bel écrin qu’est l’auditorium de La Source (Fontaine, Isère).

spectacle conte musique enfant
Photo : Ph.Tripier – Ville de Fontaine

Nous avons été réunies Myriam et moi par Graziella Cellauro qui assure la médiation autour de l’école de musique avec pour commande de créer un spectacle alliant conte et musique pour un public de jeunes spectateurs (3-5 ans).
Afin d’inviter les enfants au spectacle, de leur permettre de mieux appréhender l’expérience, les représentations ont été accompagnées en amont par des séances de médiation, directement dans les classes.

Nous avons ainsi discuté avec les élèves de ce qu’est un conte, une histoire, nous avons échangé autour de l’affiche illustrée par Kevin Gauvin et nous leur avons présenté les instruments de musique.
Nous avons terminé en conte et en comptines évidemment !

C’est toujours un réel plaisir de voir dans les yeux des plus jeunes la surprise, la joie, l’étonnement et parfois la peur que peuvent susciter les histoires. C’est toujours aussi impressionnant de sentir leur présence et leur écoute dans cette bulle de douceur que nous créons tous ensemble le temps d’un spectacle.
Nous avons aussi conscience de la chance que nous avons de pouvoir vivre ces moments dans la période que traverse actuellement le spectacle vivant. Chantons, racontons et dansons tant que nous pouvons !

Pour plus d’informations sur le spectacle, rendez-vous sur le site à la rubrique du même nom !

Photo : Ph.Tripier – Ville de Fontaine