Retour en images

[Retour en images] Parcours conte dans les écoles du Pays Voironnais

En novembre, sur la commune de Voiron et aux alentours, a eu lieu le Festival Livres à Vous, un évènement littéraire qui conjugue et explore tous les domaines artistiques (photographie, musique, danse, cinéma, arts plastiques, spectacle vivant…) au service des auteurs invités et de leurs livres.
Dans ce cadre, en lien avec le Centre des Arts du Récit, j’ai animé des séances pour un parcours conte auprès de 4 classes élémentaires (CE1/CE2 et CM2) à raison d’un atelier par semaine sur tout le mois.

Ce qui est intéressant avec ce type de Projet d’Education Artistique et Culturelle est que nous pouvons prendre le temps et ainsi explorer un sujet en profondeur. L’objectif de ces séances était de « découvrir les rouages du conte en s’émerveillant ».

L’idée était de saisir du personnage du Petit Poucet que les élèves allaient rencontrer dans l’album et le spectacle éponyme « Le journal secret du Petit Poucet » écrit par Philippe Lechermeier et illustré par Rebecca Dautremer.

Le projet s’est donc déroulé sur quatre séances :
* première rencontre : un récital de contes autour de la thématique des « petits personnages » comme le Petit Poucet, Poucette, Patufet, Issunboshi, la souris qui voulait être soleil. L’objectif étant de mettre les élèves dans un bain d’histoires afin qu’ils rencontrent par leurs propres sens ce qu’est un conte. Nous avons ensuite eu un temps d’échange sur ce qu’ils avaient entendu et nous avons abordé les points clés du conte : personnages, motifs et construction.

* pour les séances 2,3 et 4, les élèves ont été invités à imaginer une histoire grâce à l’outil du « chemin du conte » qui leur permet de visualiser ce qu’ils vont raconter et comment leur parole va se structurer. Je leur propose un canevas vide qu’ils peuvent remplir en mots, dessins ou pictogramme et ainsi, comme le Petit Poucet, semer quelques points de repères. Chaque atelier débute par une séance d’échauffement corporel et vocal pour être bien présent dans son corps, dans l’ici et maintenant et favoriser leur concentration. Nous avons également alterné avec différents jeux visant à stimuler l’imagination, l’aisance et l’expression orale.

Chaque élève a pu raconter seul ou en duo et c’était un réel plaisir d’entendre toutes les idées qu’ils avaient imaginées. Réelle satisfaction aussi de voir que la plupart des grands timides ont réussi à s’exprimer, parfois chaleureusement encouragés par leurs camarades.
La magie du conte opère encore et toujours, les histoires continuent de susciter curiosité et émerveillement. L’explorer ainsi par le biais de l’oral permet de développer les compétences de langage et de structuration auprès des enfants dans un cadre ludique.

Le conte à l’école fait des émules depuis quelques temps grâce aux « cercles de conteurs » impulsés par le programme « Seeds of teller« . Un site du même nom, à destination des enseignants, permet de retrouver tout un tas d’outils et de pistes pédagogiques pour organiser ces temps en classe. Avec notamment un guide très bien fait à télécharger !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s